Témoignage d’un proche aidant

M. Jean Martel

M. Jean Martel, proche aidant nous témoigne « Lorsque ma conjointe Francine est venue pour la première fois au centre de jour l’Intemporel, son premier réflexe a été « Moi, je ne reste pas ici. Pas question que je passe la journée avec ce monde là ». « Mais après avoir rencontré Mme Josée Vaillancourt, coordonnatrice de l’Intemporel, elle lui a dit qu’elle l’aimait beaucoup et qu’elle reviendrait la semaine suivante.

Voir Francine intégrer un groupe beaucoup plus âgé fut une première expérience très troublante pour moi. Au contact de Josée non seulement elle a fait le lien avec ma douce moitié mais elle a su me faciliter les choses et m’enlever le sentiment d’abandon que l’on ressent à confier celle que l’on aime à des étrangers.

Le privilège que Francine a eu de pouvoir s’intégrer à cette belle famille fut pour moi d’un grand recours et je dirais même d’un grand secours. Pouvoir, pendant une journée, ne pas être inquiet, ne pas se poser les questions habituelles : où est-elle? Que fait-elle? Va-t-il lui arriver quelque chose? C’est tout un répit. Concilier travail et aidant naturel demande une énergie sans borne et sans l’appui de toute l’équipe de l’Intemporel, même en dehors de leurs heures de travail, je n’aurais pu y arriver.

« Pouvoir, pendant une journée, ne pas être inquiet,[...] C’est tout un répit. »

- M. Jean Martel

C’est lorsque l’on quitte cet endroit que l’on se rend compte de tout l’amour et la chaleur humaine qu’apportent Josée et son équipe non seulement à la personne atteinte mais à son entourage, à sa famille. Le sens du mot VOCATION prend toute sa signification ici ».

 

Retour à la liste des témoignages